Besoin d'un conseil ?
09 52 02 45 86 (Appel Gratuit)

C’est quoi exactement ?

La gemmothérapie ou thérapie par les bourgeons, constitue l’une des branches de la phytothérapie, la plus méconnue et pourtant l’une des plus puissantes avec l’aromathérapie.

Cette méthode de traitement à base de bourgeons frais connaît un développement significatif en Belgique à l’origine avec le Pr Pol Henri son promoteur, et en France,dès le début des années 1970.

Dans l’Antiquité déjà l’emploi des bourgeons était connu en usage externe seulement. Les techniques de stabilisation fixant imparfaitement les principes actifs des bourgeons et l’importance prise alors par les autres parties de plantes médicinales plus connues ne permirent pas le développement de l’utilisation des bourgeons.
Le mot « gemmothérapie » provient du latin gemmae qui signifie à la fois bourgeon et pierre précieuse.
La gemmothérapie est l’utilisation des tissus embryonnaires végétaux en croissance tels que jeunes pousses, bourgeons, radicelles, préparés à l’état frais par macération dans un mélange eau-alcool-glycérine pour obtenir un extrait que l’on appelle » macérat glycériné ».
Comme le mentionne très justement le docteur Pol Henry dans sa définition « la gemmothérapie mobilise les énergies biologiques, potentiels des éléments embryonnaires du végétal. »
C’est de la phytothérapie globale. L’extrait gemmothérapique constitue un véritable concentré d’information, il renferme tout le génie de l’arbre dont est issu le bourgeon.
Sources :
Henry P., « Phytembryothérapie- gemmothérapie. »,éd.Auteur,1970.
Tétau M., «Nouvelles Cliniques de gemmothérapie. »,éd. Similia, Paris, 1987.
Andrianne Ph., « Traité de gemmothérapie. », éd. Amyris Bruxelles, 2011.

  • En savoir plus

    Le bourgeon présente à sa base une zone méristématique*, constituée de cellules indifférenciées, à vacuoles petites et denses, à parois minces, à plastes non fonctionnels (pas de phytosynthèse) et qui se multiplient rapidement. Ces zones de cellules souches ne meurent jamais et produisent chaque année les feuilles de l’arbre.
    Les bourgeons des végétaux contiennent toute la puissance énergétique de la future plante et toute l’information génétique.
    Une seule de ces cellules embryonnaires peut, in vitro, reconstituer le végétal dans son entièreté.
    Ces tissus embryonnaires sont totipotents et se trouvent dans une phase de multiplication cellulaire intense.
    Les bourgeons contiennent :plus d’acides nucléiques (information génétique) que les autres tissus des minéraux, oligoéléments, vitamines et facteurs de croissance divers tels que hormones (auxines, gibbérellines) des enzymes, mais surtout des flavonoïdes et de l’eau interfaciale (apportée par l’arbre au printemps sous forme de sève minérale).

    La gemmothérapie c’est de la phytothérapie globale. L’extrait gemmothérapique constitue un véritable concentré d’information.
    Il renferme tout le génie de l’arbre dont est issu le bourgeon.
    Comme le mentionne très justement le Dr P. Henry dans sa définition « la gemmothérapie mobilise les énergies biologiques, potentiels des éléments embryonnaires du végétal ».
    La gemmothérapie constitue donc une véritable phytembryothérapie tissulaire végétale active dans la régénération, la stimulation et le drainage cellulaire.
    L’action stimulante des extraits de bourgeons sur le système réticulo-endothélial a été mise en évidence par le test de Halpern (aussi employé en allergologie).
    L’étude synthétique des indications thérapeutiques le prouve.
    Ainsi, le macérat glycériné de tilleul (Tilia tomentosa) possède à la fois les propriétés sédatives liées aux fleurs mais aussi les vertus dépuratives et diurétiques de l’aubier.
    Il en va de même pour le bourgeon d’aubépine (Crataegus oxyacantha) qui possède à la fois les propriétés médicinales du fruit (action sur le muscle cardiaque) et celles de la fleur (rythme cardiaque).
    Grâce à l’analyse des principes actifs, principalement des flavonoïdes, présents dans l’extrait de bourgeons, de nombreuses propriétés de gemmothérapie ont pu recevoir la confirmation de leur bien-fondé (voir Normes de Gemmothérapie éditées par l’AIG).
    Ceci permet le développement d’une véritable gemmothérapie scientifique.
    Extrait de Herborix Edition spéciale « Gemmothérapie scientifique », avec l’autorisation de la Fédération Européenne d’Herboristerie – FEH – www.feh.be
    *un méristème, du grec meristos, « divisé » est un tissu cellulaire spécialisé dans la croissance. Les mitoses, cellules méristématiques indifférenciées se divisent, puis se différencient en acquérant une structure et une fonction.

La sève de bouleau

Une cure pour tous

Découvrez notre livre blanc :

    [recaptcha]

    Télécharger notre livre blanc

    Frais d’envoi

    Forfait Colissimo
    Gratuit pour toute commande
    supérieure à 100€

    Paiement sécurisé

    Règlement Sécurisé
    par Carte bancaire

    Contact

    09 52 02 45 86 (Appel Gratuit)
    contact@hn-lab.com

    Panier